Les manipulateurs : 'des sales mômes' qu'il faut recadrer

Dernière mise à jour : 6 août


Comme l’indiquait mon précédent article, le manipulateur a la maturité affective d’un enfant de 7 à 12 ans. Ceci comme je l’ai déjà souligné ne le rend pas pour autant inoffensif, loin de là ! Mais ses stratégies bien que souvent redoutables pour ceux ou celles qui n’y sont pas aguerris ne sont pas infaillibles ! Je ne m’attacherai dans cet article qu’à quelques aspects de la contre manipulation car il y a de nombreux outils. Ici je vous livre des recettes faciles à utiliser et infaillibles.

Il faut répondre au diable dans la langue du diable (proverbe indien)

Il suffit de connaître les procédés du manipulateur pour contre manipuler car aussi curieux que cela puisse être, tous les manipulateurs utilisent les mêmes stratagèmes et donc le même mode de communication.


1-La dévalorisation : il/elle la distille avec perfidie


Dévaloriser l’autre est son sport favori ! Le but se faire mousser à peu de frais ou blesser pour voir dans votre dépit ou détresse l’ascendant qu’il a sur vous. Rappelez-vous votre manipulateur est ce sale mioche qui terrorise les gamines ou gamins sans défense en les affublant de surnoms vexatoires mais qui file droit devant sa mère. Son kiff vous l’avez compris : vous faire mal ! Alors le meilleur moyen de lui couper l’herbe sous le pied : l’indifférence à tout prix !

Votre arme : les phrases toute faites !

Quel que soit l’angle d’attaque ! Qu’il soit sur votre personne, sur vos compétences, sur votre rôle de mère ou de père ! Rien ne doit vous ébranler du moins en surface au début !

Comment y parvenir ? : En lui servant des phrases toute faites qui sont inoffensives et qui vont lui fermer son clapet car il/elle n’aura pas la réaction qu’il ou elle espérait. Je vous donne mes préférées.

  • Quand il/elle s’attaque à votre physique

S’il/elle vous dit par exemple : tu t’es empâté(e) on dirait ! Il faut lui décocher un sourire bien mielleux et lui dire :

'La perfection n’est pas de ce monde ! ou ‘Un diamant avec quelques défauts est préférable à une simple pierre qui n’en a pas’


Que voulez-vous qu’il/elle réponde à cela ! Il/elle se retrouve comme une andouille et vous avez gagné. Il ne faut surtout pas montrer que cette remarque vous a affecté(e) même si c’est le cas.

Là il sera estomaqué par votre vantardise, pris de cours, il pourra par dépit vous lancer un : ‘C’est pas la modestie qui t’étouffe’.

Restez toujours placide et rétorquez par une phrase évasive du genre ‘ça peut arriver ’ou ‘c’est ton opinion’.

  • Quand il/elle s’attaque à vos compétences passez en mode philosophe

Si votre chef de service ou votre patron(ne) ne manque pas de relever chacun de vos faux pas, en vous lançant des : ‘ Cela fait déjà trois erreurs en un mois !’

Répondez-lui calmement: ‘l’erreur n’annule pas la valeur de l’effort accompli.’

Vous ne contrez pas ce qu’il ou elle dit donc vous ne générez pas de réactions agressives. Cependant, vous lui coupez l’herbe sous le pied en valorisant ce qu’il/elle tente de dénigrer, lui montrant ainsi que sa remarque ne fait pas mouche. Si il ou elle va plus loin encore dans la dévalorisation en vous jetant un ‘ Vous n’êtes qu’un imbécile !’

Répliquez placidement : ‘ un proverbe chinois dit que ‘connaitre son ignorance est la meilleure part de la connaissance ‘

Ces phrases sont des armes redoutables car vous ne contredisez pas ses dires mais vous ne les approuvez pas non plus totalement. Cette technique est encore plus facile à utiliser par texto car vous avez le temps de choisir la réplique la plus appropriée.


2-La calomnie : une pratique dont ils usent avec délectation


Les manipulateurs sont comme les moustiques ! S’ils n’ont pas pu piquer le pied, ils tentent le bras !

Votre arme : cause toujours ça m’intéresse !

Je vous vois bondir ! Comment ! s’il ou elle me calomnie, je dois rester indifférent(e) ! Je ne peux tout de même pas laisser dire des choses injustes !

Il y a une grande différence entre laisser dire et vous justifier. Dès lors que vous rentrez dans un mode justicier, vous donnez de l’eau à son moulin et Il/elle n’attend que ça ! Un proverbe arabe dit très justement : ‘Chercher à se justifier quand on n’est pas coupable, c’est s’accuser’. Ce proverbe nous donne une belle clé pour comprendre comment se positionner face à un manipulateur.

À celui ou celle qui tente de vous calomnier en piétinant ce qui vous tient le plus à cœur, servez-lui des phrases sur lesquelles il ne peut rebondir car votre but est que le manipulateur cesse, non qu’il reconnaisse ses torts. Souvenez-vous, le manipulateur est

comme Napoléon, il n’avoue jamais sa défaite.

A des insultes classiques comme ‘tu es une mauvaise mère, tu es un égoïste, etc ... Voici une phrase passe partout qui coupe court à toute discussion : chacun regarde avec ses lunettes.

A un 'Tes enfants sauront un jour quel piètre femme/ homme tu es ! ' vous pouvez répondre:‘Ainsi va la vie !’


L’intérêt de ce genre de phrases est qu’elles vous permettent de sauvegarder l’estime de vous-même car à aucun moment vous n’approuvez ce qu’il ou elle dit mais vous lui servez une réponse sur laquelle il n’y a pas de prise. Notre pitbull est obligé de lâcher son nonos !


3-Il/elle dispose de vous comme si vous étiez sa chose


Il/elle dispose par exemple de votre emploi du temps avec une facilité déconcertante même si vous êtes séparés! Vous prend pour sa baby-sitter et si vous vous rebiffez malheur à vous ! Il crie au scandale ! Vous êtes un(e) égoïste !

Son arme la culpabilisation !


Rappelez-vous votre manipulateur est ce sale mioche qui se roule par terre dans le supermarché parce que sa mère ne lui a pas acheté son paquet de bonbons préférés. Si la mère cède, elle n’aura une paix que très passagère car le môme ayant compris son pouvoir multipliera ses crises. Il en est de même avec le manipulateur.

Mais comment dire non quand on a peur ? D’abord garder à l’esprit que l’autre n’est qu’un tyran de pacotille. Je m’adresse ici aux gens qui ont divorcé d’un manipulateur ou d’une manipulatrice et qui ont des enfants. Ces derniers seront hélas souvent utilisés comme arme pour vous atteindre. Il est capital que vous les protégiez et le meilleur moyen est de montrer que vous ne laisserez pas à l’autre parent le loisir de faire de vous un pantin. Plus facile à dire qu’à faire ! Mais c’est en mettant en pratique qu’on avance.

Vous ne comptez plus, j’en suis sûre, le nombre de fois où vous avez fait preuve de gentillesse, avez fait des concessions et qu’avez-vous obtenu ? De la gentillesse en retour ? Non ! Il vous en demande toujours plus jusqu’à nier vos propres besoins.


Dire Non avec fermeté est votre planche de salut ! Accrochez-vous à elle ! Ne laissez transparaître aucune émotion. Dites non sans vous justifier !

Inébranlable est le mot clé !

Il vous demande de garder les enfants d’intervertir plusieurs week-end et ce toujours pour des raisons soi-disant impératives ! Ce n’est pas votre problème ! Vous pouvez dire oui ponctuellement si vous jugez que la demande est légitime mais toujours en exigeant une contrepartie clairement exprimée. ‘C’est d’accord à condition que …..’ Ce qu’il faut garder en tête c’est que dès que vous cédez par pur gentillesse, vous devenez à ses yeux un (e) faible qui n’est pas digne de respect.

Si il/elle essaie le chantage affectif pour vous refiler les enfants dont il/elle veut se débarrasser pour convenances personnelles, ne flanchez pas. Il/elle saura appuyer sur votre corde sensible ! Ce sont tes enfants tout même ! Tu peux t’en occuper !

Vous pouvez répliquer un :’mieux vaut mille refus qu’une promesse non tenue.’

Elle / il trépignera et vous menacera certainement d’un ‘tu vas me le payer’ !

Une réplique du style ‘Qui vivra verra’, phrase bateau à souhait lui clouera le bec.

C’est un travail de longue haleine qui vous attend ! Il ne faut surtout pas espérer de changement de la part du manipulateur. Votre prise de pouvoir se traduira par des accalmies mais il/ elle retentera encore et toujours. Il faut donc dire adieu à votre bonté naturelle et vos tentatives de relations sereines. Le manipulateur ne veut pas de relations sereines car ce qui le grise c’est sentir sa toute puissance et pour cela il a besoin de vous mettre à ses genoux.

J’espère que cet article vous aura aidé, les techniques de contre manipulation sont nombreuses, je ne pouvais tout traiter, j’ai donc fait des choix. Je traiterai peut-être dans un autre article de la technique du brouillard spécifique au manipulateur et qui nécessite d’être illustrée longuement pour bien la repérer.








135 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout